La journée Folle

SAMEDI 9 AVR. | 10H30- 23H

Espace saint Pierremont, Val de Briey

© Lucile Matter

Événement participatif
La compagnie du Jarnisy et La Machinerie 54 s’associent et proposent un évènement singulier, le temps d’une journée, autour du livre de la sculptrice, peintre et écrivaine Mâkhi Xenakis, Les Folles d’enfer de la Salpetrière.
 
Cette journée que nous avons désirée festive, invitera les spectateurs à une déambulation théâtrale, à une rencontre avec l'auteure, à une conférence sur la parole empêchée, à une lecture de commandes passées au Gueuloir et se terminera par Le bal des Folles d’enfer, où spectateurs et amateurs danseront ensemble.

Déambulation des Folles d'enfer | 10h30 & 14h30

Visite théâtrale  | à partir de 13 ans 
Compagnie du Jarnisy
 
Texte d’après les Folles d’enfer de la Salpêtrière de Mâkhis Xenakis paru aux éditions Acte Sud (2004)
Musique Patricia Dallio (Compagnie Sound Track)
Scénographie et regard artistique Janice Szczypawka (Compagnie Kruk)
Regard chorégraphique Lucile Guin
Direction du travail Anne-Margrit Leclerc et Hervé Lang
Avec les amatrices et amateurs du territoire Sylvie Barre, Annie Camut, Sophie Chevriaux, Isabelle Claude, Dominique Colson, Chantal Gobert, Danielle Lambert, Aldjia Moulai, Maryvonne Rousseau, Lysiane Savoyant, Athéna Seyed Esmaïl, Alexandre Stefani, Doris Stoeckel, Yves Storper, Patricia Szafranski, Marie-Claire Urbanski Parisot et Michèle Vic 
 
Une immersion dans l’histoire de ce que fut le plus grand lieu d’enfermement des femmes, La Salpêtrière, doublée d’une découverte d’un lieu singulier de notre territoire, l’Espace Saint Pierremont et ses abords. Une expérience unique et insolite.
 

Rencontre avec l'auteure Mâkhi Xenakis | 17H

Rencontre et échange avec le public. Suivie d'une dédicasse de ses livres. 

Conférence | 18H

Par Charlotte Cumer, doctorante en Philosophie politique
 
Écouter le langage qui vient d’ailleurs
Charlotte Cumer propose une réflexion sur la parole, sur la double difficulté de la (re)donner à celles et ceux qui ne l’ont pas eu : comment parler à la place des autres ? Comment les faire parler d’elles-mêmes et d’eux-mêmes ?
 

Lectures | 18H40 

Le Gueuloir
 

La chair quitte les os de Paul Mathieu | Interprétation Cie Logos

Une femme Herero, de Namibie, rare survivante du camp de concentration de Shark Island raconte ce qu’elle a vécu. Le point de départ de son récit est un crâne qu’elle a reconnu de façon formelle. Le crâne d’un de ses cousins.
 
Je suis celle de Nathalie Ronvaux | Interprétation Christine Koetzel 

Je suis celle est librement inspirée e la vie et l'internement de Leonora Carrington, artiste peintre et compagne de Max Ernst. 

Bal des Folles d'enfers | 20H30

Bal participatif
Compagnie Marinette Dozeville
 
Le bal participatif des Folles d’enfer, en écho au texte de Mâkhi Xenakis, entraînera le public à entrer dans la danse. L’occasion de se réapproprier une sauvagerie et une jubilation en hommage aux enfermées de la Salpêtriére.
 
 

Librairie | 10H-20H30

 

Restauration et bar sur place 

 
 

Le texte

Les Folles d’enfer de la Salpetrière (Actes Sud, septembre 2004).
 
Pour préparer l’exposition de ses sculptures dans la chapelle Saint-Louis, Mâkhi Xenakis s’immerge dans l’histoire de la Salpêtrière. Fondé sur les archives de l’assistance publique, ce récit aux multiples entrées évoque les conditions de survie des femmes, jeunes ou vieilles, toutes recluses.
 
Pendant deux siècles, la Salpêtrière a été le plus grand lieu d’enfermement des femmes livrées à la merci d’une famille, d’une société patriarcale ou d’un pouvoir religieux qui au mieux ne les protègent pas, au pire les persécutent. Mâkhi Xenakis livre avec Les folles d’enfer de la Salpêtrière un véritable travail d’exorcisme par l’écriture; ce faisant elle réhabilite l’identité des enfermées, les nommant parfois, nous éclairant sur leur existence emprisonnée.
Production compagnie du Jarnisy. L’événement la journée Folle est coréalisé avec La Machinerie 54 .