Quinzaine des ateliers

Théâtre amateur
Compagnie du Jarnisy
Maison d'Elsa

Les ateliers de la compagnie s'attachent à faire entendre la diversité des écritures d'aujourd'hui. Le travail réalisé lors  des différents ateliers est présenté  chaque année au public, dans le cadre  de la Quinzaine des Ateliers.

Atelier du Lycée Jean Zay 
31 mai | 20h30
D’après des extraits du texte Les femmes de Barbe bleue de Juste avant la compagnie.
Avec Julien, Lana, Timothée, Arthur, Louis, Joanna, Louane, Paul, Elsa, Pauline, Line, Baptiste et Léna.
Lumière Angèle Biocalti
Direction du travail Anne-Margrit Leclerc et Patricia Szafranski
 
Qu’y-a-t-il derrière ces portes que nous n’osons pas ouvrir ?
Quels étranges désirs, dénis ou conditionnements poussent certaines dans les bras d’un prédateur ? Sur scène, pleines de désir et de vie, les fantômes des femmes de Barbe Bleue nous racontent comment elles ont été séduites, comment elles ont été piégées, comment elles n’ont pas su s’enfuir... Ensemble, avec humour et détermination, elles s’entraident et se soutiennent pour trouver des espaces de résistances.
Atelier Enfants & Ados
10 juin | 20h
Atelier Enfants
D’après des extraits du texte La Conférence des objets de Christine Montalbetti
Avec Nino, Pierre, Soanne, Noéline, Elisa, Lisa, Ema, Moïra, Meryem, Raphaël et Marion
Lumière Angèle Biocalti
Direction du travail Justine Boschiero
 
"Nous, les objets, quelques-uns, ce soir, on va sortir de notre silence. On a des choses à vous dire."
-
Atelier Ados
D’après des extraits du texte ADN de Dennis Kelly
Avec Apolline, Julie, Lola, Pierre, Tom, Iscyane, Charlie, Margot et Solveig.
Lumière Angèle Biocalti
Direction du travail Justine Boschiero
 
Cela commence comme un fait divers : Un groupe d'adolescents à l'habitude de se moquer et d'humilier Adam, un camarade de classe. Un jour, ils dérapent. Entraînés les uns les autres par ce qu'ils croient être un jeu, ils finissent par tuer Adam, sans le vouloir vraiment. Ce qui sera en jeu ici, c'est l'après. Après la catastrophe. Comment préserver une amitié scellée dans le crime ?
Atelier du Jarnisy
13, 20 & 27 juin | 20h30
D’après des extraits du texte Amsterdam de Maya Yazur, traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz
Avec Patrick Brucker, Laurent Encelle, Gérard Duresne, Estelle Kawczynski, Danielle Lambert, Cécile Lecoq, Michel Lindingre, Émilie Mercier-Crémey, Alexandre Stefani, Guy Taesch, Michèle Vic, Camille Viel et Marie-Pierre Vincent
Avec la collaboration de Marie-Rose Rizzo
Lumière Angèle Biocalti
Direction du travail Bernard Beuvelot
 
Un groupe de scénaristes est à l’œuvre pour écrire ce qui deviendra peut-être, si les producteurs l’acceptent, un film ou une série. Ils ont tout à inventer, construisant sous nos yeux, une fiction qui s’élabore à partir de quelques éléments : une ville, Amsterdam, un personnage principal, une jeune femme, étrangère aux Pays-Bas.
Quels liens vont-ils tisser entre elle et cette ville, entre l’histoire intime de leur héroïne et l’Histoire de la capitale néerlandaise ? Entre les années 2000 et l’occupation nazie ? Entre l’identité présente de l’exilée et les remous d’un passé qui pèse toujours, mine de rien ?
Quelles ombres, Anne Frank, Spinoza, collabos, résistants, néerlandais de maintenant, vont-ils réveiller ?
Quelles situations, quels rebondissements, quels coups de théâtre, quelles aventures vont-ils faire naître devant nous ?
Atelier ouvert de Talange
18 juin | 20h30
D’après des extraits du texte Comédies enfantines de Michaël Glück
Avec Pierre-Yves Leroy, Maryvonne Rousseau, Cédric Becker, Doris Demagny, Doris Stoeckel, Dominique Marocca, Marie-Christine Henry, Julia Steiner, Edith Lehnhart, Annie Camus, Hélène Vinaccia, Jetmira Képi, Graciela Briois et Adina Mihai.
Lumière Angèle Biocalti
Direction du travail Hervé Lang
 
La guerre, les camps, la mort, la survie et l’enfance qui chemine au milieu…
Ces Comédies enfantines portent en sous-titre Territoires de la guerre. Un texte en deux mouvements : Marelles et Trafics, pour basculer du jeu au cauchemar. On a l’impression que tous les personnages jouent à faire « encore plus semblant » qu’habituellement au théâtre. Certains ne savent même pas s’ils sont vivants ou morts.
Sans véritable nom, ces figures ont la langue tronquée, avalée. Le jeu devient de plus en plus cruel, les règles en sont faussées, plus de faux, plus de vrai, le malaise grandit, les comptines tombent comme des couperets. Les enfants se sont tous arrêtés de grandir, ou ont grandi trop vite : un vrai jeu de massacre.
Atelier du Mardi
28 juin | 20h30
Ecriture collective par les participantes de l’atelier du mardi
Une enfance volée ? (Récit de vie)
Mantengar siempré los ojos bien abierto hiras mias ! Garde toujours les yeux ouverts ma fille !
Avec Isabelle Bellinger, Agnès Bottachiari, Marie-Flore Collignon, Cécile Lecocq, Aldjia Moulaï, Anne Ritt et Lysiane Savoyant
Lumière Angèle Biocalti
Direction du travail Hervé Lang
 
Lecture
C’est le récit d’une enfance à la fois heureuse et aussi troublée…
Dans une langue un peu surannée, une petite fille nous raconte sa famille, tout particulièrement son grand-père paternel, ses origines espagnoles. Elle évoque aussi sa vie au couvent du Sacré-Cœur dans l’Isère, à la Verpillière, près de Bourgoin, quand elle y est scolarisée à l’âge de huit ans et demi, pendant près de dix années. Les instants joyeux et les moments plus difficiles se succèdent…