Compagnie Patries imaginaires

En résidence au théâtre de la Maison d’Elsa 

Du 19 au 24 oct. 2020

© Gérard Savin

Vernon Subutex
« J’ai découvert Vernon Subutex début juillet 2019. Je n’avais jamais lu de textes de Virginie Despentes, et mis à part quelques vagues articles dans les journaux je n’avais pas d’idée précise de son travail. En 10 jours j’ai lu les 3 tomes de Vernon Subutex et Bye Bye Blondie. Une fois entrée dans son œuvre, je ne pouvais plus la lâcher. Je me réveillais le matin avec des phrases qui tournaient dans ma tête. Je me surprenais à utiliser malgré́ moi certains mots du livre dans mon quotidien. Vernon Subutex était en train d’infuser en moi. »
Perrine Maurrin
Le travail de la compagnie Patries imaginaires est tourné vers la pluridisciplinarité et les textes non théâtraux. Ces choix reflètent une intuition profonde : la multiplicité humaine peut être retranscrite sur scène par une écriture de plateau où les différentes disciplines collaborent avec force. La question de l’engagement sur scène est un axe majeur de recherche artistique avec le travail sur la musique live et le théâtre documentaire, afin de proposer aux spectateurs des expériences à vivre.